L’écoquartier : moteur de lien social

A l’heure où la protection de l’environnement est un enjeu majeur, la question de l’habitat prend toute sa place. Face à ce constat, le secteur de l’immobilier, considéré comme un grand pollueur, se réinvente pour réduire son empreinte écologique. Cela passe par l’aménagement d’écoquartier, dont l’éco-responsabilité et le souci de bâtir durablement sont les principes fondateurs. Ces quartiers écologiques respectent ainsi de fortes exigences en matière de développement durable. Si la nature occupe une place centrale dans tout programme d’écoquartier, le lien social n’est pas mis de côté. Bien au contraire, il est favorisé.

Les écoquartiers se développent dans l’hexagone. Actuellement au nombre de 506, ces derniers répondent à des enjeux écologiques : environnement préservé et valorisé, construction responsable et durable via des matériaux bas carbone et biosourcés, ressources locales, sobriété énergétique, sobriété de l’eau…  Cependant ce n’est pas le seul objectif de ces quartiers. En effet, ils proposent également aux résidents un cadre de vie favorisant partage et mixité, à l’image des projets de Patrice Pichet.

Dans la ville d’aujourd’hui et de demain, le renforcement du lien social et la création d’un espace public de proximité sont des questions de premier ordre. Des problématiques face auxquelles l’aménagement des écoquartiers souhaite répondre. Cela passe par un cadre de vie partagé. Au sein de ces quartiers, les espaces sont en effet conçus pour répondre aux attentes et favoriser leur appropriation auprès de tous les publics (habitants, usagers, salariés).

L’aménagement d’un écoquartier se base sur le principe de « densité réfléchie ». La programmation de construction est variée, mêlant logements sociaux, logements étudiants, logements à prix maîtrisé ou encore habitat participatif et intergénérationnel. Cette diversité permet d’accueillir des habitants dont le profil sociologique, économique et générationnel est différent. Une mixité sociale qui favorise dans la durée les échanges, le lien social et le vivre ensemble. Des valeurs clefs de tout écoquartier.

A la mixité sociale, s’ajoute la mixité dite fonctionnelle. En effet, un écoquartier n’accueille pas que des logements. Sa programmation intègre aussi des commerces, des entreprises, des bureaux, ainsi que des services de proximité et des équipements publics et de loisirs. Nous pouvons notamment citer l’écoquartier « Les Portes du Pyla » livré par le groupe immobilier Pichet et récent lauréat du label national ÉcoQuartier. Les habitants de ce quartier imaginé par Patrice Pichet et ses équipes jouissent de nombreuses infrastructures comme une maison de quartier, une conciergerie solidaire, des jeux pour enfants, un jardin partagé ou encore une piscine.

Le but de cette mixité fonctionnelle est d’animer en continu les écoquartiers, et ainsi booster leur attractivité. Ce cadre renforce le lien social et instaure une vie de quartier au sein de laquelle tous les résidents, du plus jeune au plus âgé, échangent, partagent et cohabitent au quotidien.

Auteur de l’article : EcoloBizz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.