Désobéissance civile : des organisations pour le climat annoncent une grève en septembre

 

Se sentant toujours ignorées par les autorités, les organisations pour le climat ont décidé de hausser le ton. Elles annoncent une nouvelle grève pour le 4 septembre, et des jours de « désobéissance civile » deux semaines plus tard.

La désobéissance civile a porté ses fruits dans le passé

Les mouvements pour le climat se sentent abandonnés par la politique, malgré leurs nombreuses actions depuis plusieurs mois. C’est pourquoi, ils appellent à une nouvelle grève le 4 septembre. Comme cela ne pourrait pas suffire à faire plier enfin les autorités, ils organisent fin septembre une semaine de « désobéissance civile massive et non violente ». Selon l’organisation de la Grève du climat, les mouvements écologistes ont « un intérêt direct à avoir un futur sur une planète habitable », mais ils n’ont « jusqu’ici pas été entendus » par les décideurs publics. « Cela nous oblige à recourir à des moyens qui, nous l’espérons, seront enfin pris au sérieux.», estime-t-elle. Les organisations rappellent à juste titre que la désobéissance civile non violente et massive a permis par le passé d’obtenir d’importants changements.

« Levons-nous pour le changement »

Pour y arriver, les différentes associations climatiques – comme Extinction Rebellion, Collective Climate Justice, la Grève du climat ou Collectif Break Free – s’unissent pour la première fois afin de réaliser « le prochain pas » forcé vers un avenir écologique. Sous le mot d’ordre « Levons-nous pour le changement », elles veulent montrer durant une semaine, du 20 au 25 septembre, « à quoi pourrait ressembler à l’avenir une coexistence respectueuse du climat ». Elles disent par ailleurs vouloir « s’opposer aux puissants de notre société dans la politique institutionnelle, la place financière et l’économie ».

Des propositions seront faites pour atteindre l’objectif de « zéro émission nette » de CO2 d’ici 2030

Au cours de ces semaines de « désobéissance civile massive et non violente », les organisations pour l’environnement animeront des ateliers, des discussions et diverses actions dans le but de réfléchir à des mesures permettant d’éviter la crise climatique. Elles élaboreront aussi une déclaration rassemblant leurs propositions pour rendre techniquement possible l’objectif de « zéro émission nette » de CO2 d’ici 2030.

Notons que ces actions d’associations écologistes se dérouleront alors que l’ONU organise à son siège, le 23 septembre 2020, un sommet exceptionnel des chefs d’Etat sur le climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.