Hydrogène naturel : Petroma ouvre de nouvelles perspectives

Alors que les effets du réchauffement climatique sont de plus en plus palpables et inquiétants, au Mali une société fait entrevoir un nouvel espoir à la planète toute entière. Petroma, l’entreprise du milliardaire malien Aliou Diallo, vient de boucler la phase d’exploration de l’hydrogène naturel, un gaz 100% écologique et renouvelable.

Petroma, une société de recherche canadienne dirigée par l’homme d’affaires malien Aliou Boubacar Diallo, produit de l’électricité propre à partir de l’hydrogène naturel depuis 2012 à Bourakébougou, un village du Mali. Il s’agit de la première exploitation de ce type dans le monde. L’hydrogène naturel pourrait potentiellement changer la donne pour la planète car ce gaz n’émet aucun CO2 et serait inépuisable.

Une alternative viable aux combustibles fossiles

Il y a encore quinze ans, les scientifiques étaient très sceptiques quant aux possibilités offertes par l’hydrogène naturel dans la transition énergétique. Ils ne croyaient pas que c’était un bon candidat pour remplacer les combustibles fossiles, dont la planète veut se débarrasser. Certains pensaient même que l’hydrogène naturel n’existait pas dans le sol en tant que ressource d’une quantité suffisante pour être extraite. En 2012 pourtant, Mr Diallo lançait avec foi une unité pilote à Bourakébougou, après que Petroma a découvert au grand hasard l’hydrogène naturel dans le cercle de Kati (Mali). La découverte a été confirmée par les experts français Eric Deville et Alain Prinzhofer, qui se sont rendus dans le pays et ont écrit un livre intitulé « Hydrogène naturel : la prochaine révolution énergétique? ». En 2018, le documentaire « À la guerre avec les dinosaures » des cinéastes Shelley Tabor et John Michael Parkan a présenté un argument puissant en faveur d’une économie de l’hydrogène. Selon eux, en tant qu’élément le plus abondant de l’univers, l’hydrogène est la prochaine ressource énergétique de l’Humanité.

Aliou Diallo a investi son propre argent pour financer l’unité pilote de Bourakébougou afin de commencer à produire de l’électricité. Sept ans plus tard, le monde entier donne raison à l’entrepreneur malien. Sa société, Petroma Inc, a ouvert la voie vers l’avenir, celui des carburants sans pollution et de l’électricité à bas prix. Le succès de l’initiative de Bourakébougou a nourri chez les scientifiques l’espoir que l’hydrogène naturel devienne une alternative viable aux combustibles fossiles.

Prochaine étape : une production industrielle

Pour sa part, Aliou Diallo estime que l’hydrogène naturel est « une opportunité pour le Mali, qui est pour la première fois un pionnier dans le monde dans un domaine de pointe: la production d’électricité sans émissions de CO2 ». L’exploitation de ce gaz par Petroma permettra surtout au pays de satisfaire sa demande en énergie. « Si l’on arrive à exploiter cet hydrogène de Bourakébougou, le problème d’électricité au Mali sera oublié, a promis le PDG de Petroma Inc. Le potentiel en hydrogène existe réellement et nous allons tout mettre en œuvre pour le bien-être de nos populations ».

Maintenant que la phase d’exploration est terminée, une production industrielle devrait débuter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.