« Cueillette Urbaine » : Créer du bien-être au travail tout en végétalisant et dépolluant la ville

 

Depuis trois ans, la société « Cueillette Urbaine » s’est donné pour mission de créer du bien-être au travail tout en végétalisant et dépolluant la ville. Pour celà, elle installe des potagers et des fermes urbaines au sein des entreprises et des collectivités.

Des fermes urbaines ou des potagers participatifs

« Cueillette Urbaine » met en place, depuis 2016, des fermes urbaines et des potagers participatifs. Selon Paul Rousselin, son co-fondateur, « Cueillette Urbaine » permet de produire en ville, de dépolluer la ville, et de créer du lien social et cela passe par la création d’« outils de production de fruits, de légumes et même de poissons en ville ». La société travaille avec deux types de clients. D’une part, ceux qui « veulent des fermes productives, c’est-à-dire un véritable outil de production (d’aéroponie, d’hydroponie ou d’aquaponie). « Ces clients sont soit des promoteurs, soit des collectivités, soit des groupes faisant partie des secteurs de la restauration ou de la distribution comme Carrefour, Auchan, Sodexo, mais aussi des grands restaurants ». D’autre part, ceux qui souhaitent créer un potager participatif au sein de leur entreprise. « Il s’agit d’un projet en partie paysager, mais qui intègre de l’agriculture urbaine. Le seul pré-requis est de disposer d’assez d’espace pour accueillir l’installation », confie Paul Rousselin à l’infodurable.

Ateliers de Jardinage et de cuisine au programme

La mission de « Cueillette Urbaine » consiste à organiser des ateliers de jardinage au cours desquels les employés apprennent à cultiver des espèces. « Nous les plantons avec eux : ces ateliers s’étendent généralement sur une heure ou deux, expliquent Paul Rousselin. Puis nous proposons de nouveaux ateliers en septembre et en octobre, au moment des récoltes. Nous les aidons à faire transformer les produits, en crème ou en baumes grâce aux plantes médicinales, ou en confiture pour les fruits. Un coach en cuisine nous accompagne et nous guide, puis nous dégustons tous ensemble ».

Améliorer les relations au travail tout en participant à la dépollution de la ville

Les entreprises veulent généralement créer du bien-être et développer des activités annexes, étrangères au besoin primaire de l’entreprise, afin d’améliorer la productivité des employés. Aussi, ces activités génèrent de la détente et font naître un lien social entre les employés, donc une communauté autour d’un objectif ne correspondant pas à l’objectif premier de l’entreprise.

Outre leur aspect ludique et social, les potagers participent à la dépollution de la ville et plus largement à la promotion de l’écologie. «  L’agriculture urbaine permet de faire de la rétention d’eau, de recycler les déchets du bâtiment et de réduire les îlots de chaleur. De plus, notre empreinte carbone est nulle puisque nous produisons en local et qu’aucun transport n’est associé à notre production. Ce lien avec la transition écologique nous permettra, il me semble, d’inscrire notre projet dans la durée », assure Paul Rousselin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.