HelloZack : la start-up qui nettoie après Apple

 

Selon une étude de l’Ademe, seuls 15 % des smartphones en fin d’usage sont collectés en France et au moins 30 millions d’appareils reposent dans nos tiroirs, en attendant d’être jetés à la poubelle. HelloZack, une start-up installée dans quatre (4) villes de France, propose justement de redonner une seconde vie à tous ces produits Apple.

HelloZack, une passerelle entre particuliers et entreprises

De nombreuses personnes ne savent pas trop quoi faire de leurs vieux iPhone. Il y a d’un côté ceux qui préfèrent les ranger dans leur tiroir comme des momies et de l’autre ceux qui s’en débarrassent comme ils peuvent. L’impact écologique qui en résulte est énorme. HelloZack, une start-up installée à Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse et Grenoble propose de mettre fin à tout ce gaspillage électronique.

Créée en 2015 par deux Français – Emmanuel Saint-Esprit et Thimothée Mével – revenus de leurs études aux Etats Unis, la jeune pousse redonne vie aux smartphones récupérés avec des particuliers. Elle se charge de les envoyer à ses partenaires pour les reconditionner proprement. HelloZack se positionne donc comme une passerelle entre les particuliers et les entreprises (revendeurs).

En aidant à la collecte des smartphones obsolètes, HelloZack participe en quelque sorte à la promotion des gestes éco-responsables et encourage l’économie circulaire. « Beaucoup de gens ont des produits dans leurs tiroirs qui peuvent encore servir et nous voulons permettre la revente facile afin d’encourager leur remise sur le marché », a expliqué Pierre-Emmanuel Saint-Esprit, cofondateur de l’entreprise.

Comme fonctionne HelloZack ?

HelloZack est une plateforme qui propose, via son site, une estimation de prix des produits en procédant par un questionnaire rapide sur les caractéristiques du smartphone, ainsi que l’état général de celui-ci. Si le prix de l’appareil convient au propriétaire, il a le choix entre l’envoyer par la poste avec une étiquette d’envoi prépayé, ou le remettre à un coursier professionnel partenaire de la start-up s’il vit à Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse et Grenoble. L’utilisateur peut aussi directement déposer son appareil en point de collecte dans les bureaux HelloZack.

930 kg de déchets électroniques déjà sauvés

HelloZack envoie toutes les « pommes » collectées aux partenaires qui s’occupent de les reconditionner. Pour Valentine Brassens, directrice communication de HelloZac, la start-up « se place comme un service simple et rapide pour les personnes qui n’ont pas le temps et qui souhaitent faire un geste écologique facilement ». En matière environnemental justement, la start-up a déjà revalorisé plus de 1600 objets électroniques, soit quelque 930 kg de déchets électroniques sauvés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.