Le stade de Wembley en Angleterre.

Sports : inquiétude autour d’une probable fin des matchs de nuit

 

Le football français pourrait subir dès cet hiver un changement majeur avec la fin des matchs de nuit en ligue professionnelle. Cette mesure envisagée par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra vise à réduire la consommation d’énergie. Mais les acteurs du secteur s’inquiètent de son impact négatif sur les finances des clubs et annonceurs.

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a déclaré, le 26 juillet sur Franceinfo, que le gouvernement pourrait interdire, dès cet hiver, les matchs de nuit dans le cadre d’un plan d’adaptation de la pratique sportive au changement climatique. Cette mesure devrait concerner les championnats de France de Ligue 1 et de Ligue 2, ainsi que les divisions professionnelles du rugby. « Cela fait tout à fait partie des options ouvertes pour économiser de l’éclairage », a-t-elle indiqué.

Les infrastructures sportives très énergivores

Amélie Oudéa-Castéra pointe la grosse consommation d’énergie du milieu sportif, particulièrement du football et du rugby, qui se joue dans des enceintes éclairées. Et pour cause. Tous les grands stades possèdent environ 200 projecteurs de 2000 watts d’électricité de chacun. A ces équipements, il faut ajouter les lumières de sécurité, celles du parking, des boutique, etc. Des installations qui rendent les infrastructures sportives très énergivores et les rapprochent de la consommation des petites villes.

Conscient de son gaspillage, le monde du sport a mis en place, dès le milieu des années 2010, des mesures qui lui permettent de réaliser 25 % d’économie d’énergie. Il est notamment passé à l’éclairage LED dans la quasi-totalité des enceintes de Ligue 1 et 2. Mais il lui faut aller plus loin dès cet hiver comme le souhaite le gouvernement, qui met en avant un fondement écologique. Ce qui ne convaint pas les acteurs sportifs.

D’autres solutions envisageables ?

En effet, la consommation énergétique dans les stades ne se limite pas seulement aux seuls horaires d’une rencontre, dans l’après-midi. La plupart des équipements électriques fonctionnent déjà au maximum de leurs capacités en amont des matchs. Cette précaution permet d’offrir aux caméras une luminosité uniforme et fixe qu’on ne peut obtenir avec la lumière naturelle.

Supprimer les programmes de nuit reviendrait donc à déplacer le pic de consommation en milieu de journée. Maxime Van der Ham, directeur du bureau d’études Sarese fait valoir d’autres solutions pour réduire effectivement la facture. Il pense par exemple à la gradation de l’intensité lumineuse grâce aux LED. Ce qui implique que les techniciens éteignent les projecteurs la journée, pour monter un peu le soir et mettre à fond la nuit.

Une catastrophe commerciale pour tous

Le dirigeant souligne aussi le fait que les rencontres de journée pose le problème de la chaleur en cette période de canicule. Plusieurs supporters de Toulouse et Nice ont déjà revendiqué la fin des matchs à 13 heures après la rencontre entre leurs équipes le dimanche 7 aout 2022, sous 35° C ! Cette forte température expose leur santé ainsi que celle des joueurs. Par ailleurs, relève-t-on, la programmation des rencontres dans l’après-midi nuit aux finances, en dépit d’une exposition plus grande de la Ligue 1 en Asie.

En effet, chez les annonceurs, les trois créneaux idéaux sont les vendredi et samedi 21H, et le dimanche 20H45. En cas de suppression des oppositions de nuit, il y aura une baisse de l’audience en France, donc de revenus. Aussi, les droits télé prendraient un coup car il n’y aura plus de découpage des journées en une multitude de tranches horaires. Ce système permettait de multiplier les lots lors des appels d’offres et d’accroître les recettes. Vincent Labrune, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), devrait donc s’inquiéter. Il espérait que la valeur des droits audiovisuels annuels de la Ligue 1 passerait de 550 millions d’euros en 2021-2022 à 1,8 milliard d’ici 2028.

 

Auteur de l’article : EcoloBizz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.