Dans exemplaire de Lightyear One en usine.

Voitures électriques : des panneaux solaires sur la carrosserie

 

Afin de résoudre les difficultés liées aux bornes de recharge, la start-up néerlandaise Lightyear a conçu un véhicule électrique qui utilise des panneaux solaires sur sa carrosserie pour faire le plein. Le premier modèle, le « O » offre une autonomie de 625 kilomètres pour une charge complète.

La voiture électrique est le moyen de transport de demain. Elle s’avère durable et s’inscrit totalement dans la transition écologique. Mais elle a un défaut majeur : une faible autonomie. Les bornes de recharge installées ici et là ne sont pas nombreuses pour répondre à la forte demande. Pour résoudre ce problème, la startup néerlandaise Lightyear a préféré construire un véhicule électrique capable de recharger ses batteries grâce à l’énergie solaire. Baptisée « O », cette voiture possède une carrosserie très aérodynamique équipée de panneaux solaires et de 4 roues motrices.

Ne se recharge qu’à l’extérieur et par beau temps

Cette configuration lui permet de consommer moins d’énergie et d’afficher une autonomie supérieure à 700 km kilomètres pour une charge. Lightyear n’a pas encore dévoilé la puissance dégagée par son engin. L’entreprise se contente seulement d’annoncer une accélération de 0 à 100 km/h en 10 secondes. Lors d’un essai sur la piste d’Aldenhoven (Allemagne), le véhicule a parcouru 709 km avec sa batterie de 60 kWh en roulant à une vitesse constante de 85 km/h. Dans des conditions de conduite réelles, avec plusieurs freinages et accélérations, ce résultat devrait être bien en deçà…

La startup hollandaise précise que « O » ne se recharge qu’à l’extérieur grâce à ses capteurs solaires et une prise domestique classique. Elle assure qu’une nuit suffit à récupérer jusqu’à 400 kilomètres d’autonomie. Par temps ensoleillé, la voiture pourrait produire l’équivalent de 70 km d’autonomie en une heure. Par ailleurs, elle n’aurait pas besoin de se rendre à une station de charge pendant plusieurs mois. Sauf peut-être en hiver ou en Europe du Nord, en raison d’un manque de soleil.

Vendu à un prix très élevé

La Lightyear One ne se présente pas comme une voiture grand public. En effet, elle n’aura que 946 exemplaires pour un début de commercialisation. Aussi, il faudra débourser 150 000 euros pour en acheter un modèle. Le fabricant prévoit toutefois une version abordable autour de 30.000 euros, entre 2024 et 2025. Ces prix peuvent couper l’appétit des potentiels interessés. Mais la consommation durable a bien un prix et il faut faire avec au risque d’aggraver le réchauffement climatique. « L’heure tourne : nous devons rouler durable dès que possible », fait justement valoir Lex Hoefsloot, l’un des fondateurs de Lightyear One.

Comme l’entreprise hollandaise, plusieurs startups développent actuellement des véhicules électriques avec des panneaux solaires. C’est le cas de la jeune pousse allemande Sono Motors, qui fabrique une voiture électrique à l’énergie solaire. Appelé Sion, ce monospace compact a une autonomie supplémentaire de 245 kilomètres par beau temps en plus des 305 kilomètres de sa batterie. Son prix débute à partir de 28 500€, hors bonus écologique. On peut aussi citer la marque hollandaise Squad Mobility ou les grands constructeurs comme Toyota, Mercédès et Tesla.

Auteur de l’article : Tim M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.