Des emballages en verre pour réduire les déchets

À Toulouse, l’association Etic Emballages est en train de faire des émules grâce à un projet innovant de lutte contre l’accumulation des déchets. Baptisé « En boîte le plat », il consiste à privilégier les boîtes en verre consignées pour l’emballage des plats à emporter.

Des emballages de repas en verre et donc réutilisables à souhait. C’est ce que promeut Etic Emballages dans les restaurants de Toulouse depuis plus d’un an. Comme son nom l’indique, l’association entend lutter contre la dégradation de l’environnement à travers la mise en avant de solutions innovantes et écolo-responsables. Pour ce faire, les responsables ont imaginé un concept tout à fait basique, mais ô combien intéressant. Ils ont décidé de proposer aux restaurants, le remplacement progressif de leurs emballages jetables par des boîtes en verre servant pour les plats à emporter.

Ainsi pour son repas, le client se voit offrir une boîte en verre contre la modique somme de 3 euros. Libre à lui de rapporter le récipient lors de sa prochaine course au restaurant afin de récupérer ses 3 euros qui servent de consigne pour la circonstance. Les restaurateurs eux, peuvent s’approvisionner en boîtes en verre (une centaine) auprès d’Etic Emballages grâce à une quarantaine d’euros par mois.

L’idée selon les promoteurs est double. Il s’agit d’une part de faire entrer dans les habitudes des consommateurs, le souci de préservation de la planète à travers des actes au quotidien au nombre desquels figure la gestion des déchets. Des chiffres révèlent en effet que plus de trois tonnes d’emballages finissent dans les poubelles chaque jour rien qu’à Toulouse après avoir servi pour les repas. Un chiffre énorme quand on sait que lesdits emballages ne sont pas toujours biodégradables. Et quid des autres villes de France ?

Concept favorablement accueilli

L’autre enjeu de ces emballages en verre est économique. Lavables et réutilisables à souhait, ils offrent une alternative moins coûteuse aux restaurateurs, comme en témoignent plusieurs professionnels du secteur. Surtout dans ce contexte de restrictions sanitaires marquées par le plébiscite de la vente à emporter.

Le concept lancé en 2019 fait depuis son petit bonhomme de chemin avec de plus en plus d’adhérents. Les auteurs qui en sont bien évidemment ravis souhaitent convaincre 300 acteurs de la restauration à Toulouse de l’adopter. Ils prévoient à terme de convertir toute la ville à ce mode d’emballage des repas et de susciter par-delà l’attention de bien d’autres régions du pays.

Auteur de l’article : Lizz Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.