Cures thermales : des mesures à mettre en place pour la réouverture des établissements

 

Alors que les établissements de cures thermales doivent bientôt rouvrir leurs portes, l’Académie nationale de médecine fait des recommandations pour éviter tout risque de transmission du SARS-CoV-2.

Les établissements de cures thermales ont annoncé leur réouverture progressive entre mi-juin et juillet, après trois mois de fermeture due à la pandémie du coronavirus. Pour mieux encadrer cette reprise et éviter tout risque de transmission du SARS-CoV-2, l’Académie nationale de médecine a fait quelques recommandations au Conseil national des établissements thermaux. Elle préconise en premier la mise en œuvre et le respect des mesures barrière (distanciation physique, port du masque, hygiène des mains) par toutes les personnes présentes et dans toutes les parties de l’établissement ; et le chauffage des boues thermales utilisées dans certains programmes de soins à 70°C pendant 30 minutes pour inactiver le SARS-CoV-2 avant chaque utilisation.

Elle recommande également le nettoyage et la désinfection quotidiennement pour les parties communes accueillant les curistes, et après chaque utilisation pour les zones de soins et des postes de traitement ; ainsi que la fourniture quotidienne par l’établissement de linge individuel, de masques et de surchaussures jetables en zone thérapeutique.

« Ces mesures sanitaires s’appliqueront jusqu’à leur levée par les Agences régionales de santé »

L’Académie nationale de médecine souhaite en outre un traitement de l’air propre pour éviter tout risque de contamination par aérosols et la suspension de tous les soins collectifs en atmosphère de brumisation jusqu’à la fin de l’épidémie de Covid-19. Par ailleurs, elle conseille un test de dépistage de la Covid-19 par RT-PCR chez tout curiste dans les cinq jours précédant le début des soins thermaux et la prise quotidienne de la température lors de l’entrée dans l’établissement thermal.

A noter que la mise en place de ces mesures doit être soumise au contrôle des agences régionales de santé (ARS). L’organisme indique pour sa part que « ces mesures sanitaires s’appliqueront jusqu’à leur levée par les Agences régionales de santé ».

Un traitement contre les affections chroniques

La cure thermale est une thérapeutique médicale qui associe soins hydrothermaux et rééducation du patient. Prescrite par un médecin (généraliste ou spécialiste), elle se déroule dans une station thermale sur trois semaines (en France), au cours desquelles le patient est traité pour son affection par les eaux minérales naturelles des sources thermales et par leurs produits dérivés (gaz, boues…). En France, on compte plus d’un demi-million de curistes porteurs d’affections chroniques. Parmi celles-ci, les troubles musculo-squelettiques, neurologiques, respiratoires, cutanées, vasculaires, métaboliques, psychosomatiques, digestives et urinaires en majorité chez des personnes âgées souvent atteintes de multi-morbidités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.