Passoire thermique : les propriétaires auront « l’obligation d’ici 2023 de faire les travaux de rénovation énergétique »

 

Le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce lundi, a indiqué que les propriétaires dont le logement est une passoire énergétique auront « l’obligation d’ici 2023 de faire les travaux de rénovation énergétique ».

« Les sanctions on les déterminera en 2023 »

Julien Denormandie a déclaré ce lundi sur BFMTV et RMC que les propriétaires de logement auront « l’obligation d’ici 2023 de faire des travaux de rénovation ». Le ministre chargé de la Ville et du Logement a indiqué qu’il y a aujourd’hui 7 millions de personnes qui vivent dans des passoires thermiques dans le marché locatif. Un chiffre trop important pour rendre maintenant obligatoire la rénovation d’un logement avant de le mettre en location. « Un Français sur deux, qui loue un appartement, vit dans un passoire thermique. Si demain on décide de l’interdiction de louer ce genre de logement, on fait quoi de ces personnes ? », a interrogé Julien Denormandie.

Le ministre chargé de la Ville et du Logement estime qu’il faut y aller progressivement. Et si le propriétaire tarde à mettre son logement en conformité quelles sont les sanctions à prendre ? « On verra, ça va dépendre des avancées. Les sanctions on les déterminera en 2023 » assure le ministre. Pour lui « La première chose à faire entre maintenant et cette obligation, c’est d’inciter les propriétaires à faire des travaux, de les accompagner », car « C’est trop facile de les jeter en pâture ».

Seuls 290 000 chantiers de rénovation ont été engagés

Rappelons que l’Assemblée nationale a adopté le mercredi 11 septembre le projet de loi sur l’énergie et le climat par 95 voix pour et 16 contre. Le texte met en place un dispositif de lutte contre les passoires énergétiques, en instituant des audits obligatoires à partir de 2022. Le projet de loi doit encore faire l’objet d’une ultime lecture devant le Sénat le 26 septembre prochain.

Les immeubles en France consomment aujourd’hui 45 % de l’énergie du pays et émettent 25 % des gaz à effet de serre. Le résidentiel représente, à lui seul, 31 % de la consommation et 10 % des émissions. D’où l’urgence de mettre aux normes 500 000 logements par an, dont 120 000 logements sociaux et 150 000 passoires thermiques d’ici 2022. En 2018, seuls 290 000 chantiers de rénovation ont été engagés, dont 90 000 vraiment impactants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.