Le combat de Mohamed Ould Bouamatou pour la démocratie

Mohamed Ould Bouamatou est un entrepreneur autodidacte et un philanthrope mauritanien, qui a créé en 2015 la Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique. Cette structure a pour objectif de favoriser la consolidation des infrastructures nécessaires au renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie en Afrique, et notamment dans son pays d’origine, la Mauritanie.

L’ONG reconnue d’utilité publique par arrêté royal belge

En 2015, Mohamed Ould Bouamatou s’associe avec Me Georges-Henri Beauthier et Me William Bourdon, deux avocats européens spécialisés dans la protection des droits de l’Homme, pour créer la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique. Cette structure, lancée officiellement le 18 janvier 2016 au sein du Parlement européen à Bruxelles, appuie les projets dans le domaine de l’éducation, de la justice, des droits de l’Homme et de la santé à travers la clinique ophtalmologique.

L’ONG est parrainée par de nombreuses personnalités comme l’ancien commissaire européen Louis Michel et le prix Nobel de la Paix Denis Mukwege, qui a reçu le premier « Prix Fondation Bouamatou » en 2016.

Quelques actions menées par la fondation

Via sa fondation, Mohamed Ould Bouamatou a apporté son aide financière à SOS Méditerranée et à l’équipage de l’Aquarius, acteurs majeurs dans les opérations de sauvetages de migrants en Méditerranée. En 2017, la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique a participé au financement de la Plate-forme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF), qui lutte contre la corruption et les pratiques illégales sur le continent. En Mauritanie, le milliardaire soutient des artistes engagés comme le groupe de rap Ewlad Leblad (« les fils du pays »), à qui il a offert une dotation de 100.000€.

La Fondation pour l’égalité des chances en Afrique est surtout connue pour son implication dans la promotion et l’autonomisation des femmes, dont le statut est problématique en Mauritanie. Mohamed Ould Bouamatou a ainsi pris part à plusieurs rencontres mondiales dont le Global Women Leaders’ Forum et la conférence Soft Power Today de l’UNESCO. Dans son pays, il soutient l’Association des Femmes Chefs de Famille et sa présidente Aminetou Mint El-Moctar, activiste féministe.

Pour lutter contre la mortalité maternelle, Mohamed Ould Bouamatou a construit en 2004 une extension de la maternité de l’Hôpital Cheikh Zied à Nouakchot. Au Maroc voisin, le milliardaire mauritanien contribue au fonctionnement d’un centre d’hébergement accueillant des lycéennes désirant poursuivre des études supérieures. Enfin, au niveau international, il apporte son aide à l’Alliance mondiale genre et média, au programme MOST pour la gestion des transformations sociales et aux nombreux programmes de l’UNESCO en faveur des femmes.

Fort de toutes ces actions, Mohamed Ould Bouamatou est aujourd’hui considéré comme le « plus grand féministe africain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.