Conso : Too Good To Go, l’application de lutte contre le gaspillage alimentaire

 

Lancée par Lucie Basch en 2016, Too Good To Go est une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire en France et dans plusieurs autres pays en Europe. Selon sa porte-parole Stéphanie Moy, depuis sa création, elle a pu sauver environ 7 millions de repas en France, et plus de 18 millions de repas au total. Et quand on sait qu’environ 10 millions de tonnes de nourriture sont jetés chaque année, on mesure aisément l’exploit réalisée par Too Good To Go.

« En général un panier est vendu à un tiers de sa valeur faciale »

Si le gaspillage alimentaire était un pays, nous dit-on, il serait le troisième plus gros émetteur de CO2 au monde, après les Etats-Unis et la Chine. Rien qu’en France, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui finissent à la poubelle, soit un tiers des aliments produits. Ce sont donc 29 kilos de nourriture par personne (repas par semaine) qui sont perdus. Le gaspillage coûte aussi 16 milliards d’euros par an, ce qui revient à 108€ par an par individu. C’est tout simplement énorme.

C’est pour lutter contre ce gaspillage scandaleux (800 millions de personnes souffrent de faim dans le monde) que l’application Too Good To Go a vu le jour en 2016 par les soins de Lucie Basch. Partout en France, elle permet aux commerçants et citoyens de faire en sorte que leurs invendus ou leurs repas non consommés ne finissent pas à la poubelle. Plus concrètement, l’application met en relation commerces de bouche et consommateurs, qui pourront acheter des paniers surprise composés des invendus du jour. « En général un panier est vendu à un tiers de sa valeur faciale », explique Stéphanie Moy, porte-parole de Too Good To Go.

L’appli collabore avec de grands noms de la distribution

Déjà présente dans 12 pays européens, l’application a été téléchargée 12 millions de fois, dont 5 millions en France. Elle collabore à ce jour avec plus de 10 000 commerçants en Hexagone et 18 000 au total, dont les leaders de la distribution. « Nous travaillons avec 95% de grands noms de la distribution, notamment Carrefour, Monoprix, Biocoop, Cora, Auchan, Naturalia ou encore Leader Price », a indiqué la porte-parole. Chaque mois, ce sont environ 1000 nouveaux commerces de bouche qui se connectent à l’application en France, dont une moitié démarchée par Too Good To Go, et l’autre qui « contacte spontanément », l’appli, précise Stéphanie Moy.

Un engagement pour l’écologie au-delà de la lutte contre le gaspillage

Plus qu’une simple mise en relation des commerçants et consommateurs, Too Good To Go instruit également sur comment constituer un panier équilibré. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’appli jette un regard sur les « transactions », afin que chaque panier représente un repas et que le consommateur ne se retrouve pas par exemple avec 30 yaourts.

Plus important encore, Too Good To Go mène des actions de sensibilisation sur l’environnement en mettant notamment en lumière l’impact négatif du gaspillage alimentaire sur l’écologie. « Nous réalisons tout un travail de sensibilisation auprès du grand public autour des problématiques environnementales et autour du gaspillage alimentaire », révèle Stéphanie Moy.

Pour toucher un plus large public, Too Good To Go lancera bientôt un site internet principalement destiné aux collégiens, lycéens et professeurs. Elle mettra à leur disposition des études et graphiques sur le gaspillage alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.