Nutrition : nos habitudes alimentaires doivent évoluer selon notre âge

 

C’est un fait : ce que nous mangeons à un impact sur notre santé. C’est pourquoi il faut opter pour des régimes sains et équilibrés. Mais selon qu’on ait 10, 20, 40 ou 60 ans, notre organisme n’a pas les mêmes besoins nutritionnels. Il est donc important d’adapter nos habitudes alimentaires selon notre âge.

Dans une contribution sur The Conversion, relayée par Ouest France, le professeur en nutrition Alex Johnstone, de l’Université d’Aberdeen (Écosse) rappelle cet impératif : faire évoluer notre régime alimentaire au fur et à mesure qu’on avance en âge. Pour cela, Alex Johnstone définit sept tranches d’âge selon les besoins de l’organisme et son état.

De 0 à 10 ans

Dans cette première décennie, les parents doivent déjà faire attention au poids de l’enfant. Ils doivent par exemple éviter de dire à leur enfant de finir son assiette quand il n’en a pas l’envie. Il faut plutôt veiller à leur faire goûter régulièrement de tout, dans un esprit positif. Les parents peuvent habituer les petits à des aliments essentiels, comme les légumes.

De 10 à 20 ans

De 10 à 20 ans, c’est l’adolescence. Dans cette période, l’appétit augmente avec la poussée de la croissance. C’est aussi l’âge de la puberté, et donc du passage à l’âge adulte. La façon dont un adolescent se nourrit va influencer son futur mode de vie. Là aussi les parents doivent contrôler le repas de leurs enfants. Selon le professeur en nutrition Alex Johnstone, les adolescents peuvent manger plus de fruits et de légumes.

De 20-30 ans

Chez les jeunes adultes, les changements de mode de vie comme la poursuite d’études supérieures, le mariage ou la vie de couple et la parentalité peuvent entraîner une prise de poids. Ils doivent donc privilégier les aliments riches en protéines, en eau ou en fibres qui donnent une sensation de satiété importante et durable. Cela empêche de tomber dans la gourmandise, souvent fatale.

De 30 à 40 ans

A cet âge-là, nous sommes en plein dans la vie active et soumis au stress du travail. Soit nous perdons l’appétit soit nous en gagnons trop. Dans l’un ou l’autre des cas, les conséquences peuvent être désastreuses. Il est conseillé de manger plus d’aliments riches en calories, tout en évitant de grignoter entre les repas.

De 40 à 50 ans

Le régime alimentaire devient facteur majeur de mauvaise santé dans cette tranche d’âge. Aussi l’alcoolisme ou le tabagisme actif sont cause de mortalité. Les adultes de 40 à 50 ans doivent adopter un mode de vie plus sain à travers des aliments riches en protéines et vitamines.

De 50 à 60 ans

La perte progressive de masse musculaire s’accélère. Nous sommes de moins en moins actifs et la sédentarité nous gagne. A cet âge, Alex Johnstone préconise une alimentation qui apporte suffisamment de protéines surtout dans le cas de la femme, à cause de la ménopause. Il est aussi indispensable de veiller à avoir un régime varié et équilibré après la cinquantaine.

De 60 ans à plus

Il est conseillé aux personnes âgées de plus de soixante ans, de prendre leurs repas avec d’autres membres de la famille ou des amis. Seul à table, l’on éprouve moins de plaisirs. Il faut surtout privilégier des aliments faciles à mâcher, du fait d’une dentition moins bonne, mais aussi faciles à digérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.