La feuille de pierre plus écolo

Une startup française vend du papier créé avec du calcaire. Un procédé plus économique et écologique, qui pourrait représenter l’avenir de papier !

La feuille de pierre représentera-t-elle une révolution aussi importante que l’apparition du papier, du parchemin, du papyrus, ou encore de l’imprimerie ?

C’est en tous cas le pari un peu fou effectué par un imprimeur du Finistère, Pascal Parmentier, qui a fondé la start-up Armen Paper, avec deux associés, dans le but de vendre, dans un premier temps, de la feuille de pierre, avant de la produire, a termes, localement.

Et le chef d’entreprise ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de son produit révolutionnaire :

«Pour fabriquer une tonne de papier classique à base de cellulose, on coupe 20 arbres et 60 000 litres d’eau sont consommés. La fabrication de la feuille de pierre ne nécessite ni arbres, ni eau, ni produits chimiques. Les granulés sont simplement chauffés à haute température pour être laminé et transformé en feuille», explique-t-il pour démontrer l’intérêt environnemental de son produit.

Un avantage qui n’est pas le seul, puisque ce papier se recycle aussi bien mieux (à l’infini), qu’il est plus solide, et qu’il résiste à l’eau. De quoi séduire les plus récalcitrants, dont la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a déjà passé une commande chez Armen Paper.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.