CO2 : l’ONU très inquiète

Selon l’Organisation des Nations Unis (ONU), le taux de CO2 présent dans l’atmosphère n’a jamais été aussi important. La planète est plus en danger que jamais et nous devons adapter notre économie pour tenter de la préserver, s’il n’est pas déjà trop tard.

En effet, c’est la question que l’on peut se poser à la lecture des conclusions de l’ONU. Est-il trop tard ? Sommes nous allés trop loin dans le saccage de notre planète, et l’avons nous propulsée inexorablement vers sa destruction, ou sa non adaptation à l’accueil de la vie humaine ?

Ainsi, lundi 30 octobre 2017, l’organisme de l’ONU spécialisée dans le climat, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié son bulletin annuel, particulièrement inquiétant.

On y apprend qu’en 2016, la planète a connu une concentration de CO2 dans l’atmosphère d’une importance inédite pour l’homme.

“La dernière fois que la Terre a connu une teneur en CO2 comparable, c’était il y a 3 à 5 millions d’années : la température était de 2 à 3°C plus élevée et le niveau de la mer était supérieur de 10 à 20 mètres par rapport au niveau actuel”, expliquent- ainsi les scientifiques de l’OMM, pour qui cette “montée en flèche” est liée à “la conjonction des activités humaines et d’un puissant épisode El Niño.

“Alors qu’elle était de 400 parties par million (ppm) en 2015, la teneur de l’atmosphère en dioxyde de carbone (…) a atteint 403,3 ppm en 2016” et “représente désormais 145% de ce qu’elle était à l’époque pré-industrielle [avant 1750], précisent-ils.

L’Homme doit donc adapter son économie, s’il ne veut pas bientôt manquer d’air…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.