Glyphosate : la France d’une voix

Alors que la Commission européenne doit décider, cette semaine, de l’avenir du glyphosate, les députés et le gouvernement français sont unis pour demander son interdiction.

La licence d’autorisation d’exploitation de l’herbicide controversé, le glyphosate, doit-être revu par l’Union européenne, mercredi 25 octobre 2017.

La Commission européenne votera, à ce moment, pour ou contre le renouvellement de cette autorisation. Une décision lourde de conséquences, puisque les licences de ce type de produits sont délivrées pour une période de 10 ans.

Du côté de la France, le pouvoir politique semble uni sur ce dossier et notre pays devrait voter contre.

Ainsi, le président de la république, Emmanuel Macron, avait déjà défendu une interdiction de ce produit dangereux, mais c’est surtout son ministre de l’environnement, Nicolas Hulot, qui s’est voulu ferme sur ce dossier.

L’ancien présentateur de télévision a ainsi déclaré que le gouvernement visait l’interdiction de ce produit utilisé par les agriculteurs, dans les trois prochaines années.

Du côté des Députés, 54 membres de la majorité on cosigné une tribune, publiée dimanche 22 octobre dans les colonnes du Monde, pour demander le retrait de ce produit au plus vite.

Selon une branche de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Glyphosate est cancérigène pour l’Homme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.