Comment gérer les déchets électroniques ?

 

Le problème des déchets électroniques est en train de devenir d’une complexité sans nom.En cause, la consommation exponentielle des nouveaux biens de consommation “numériques”.

Le recyclage est en train de franchir un pallier en France, bien que tardivement.

Pour passer ce cap, les professionnels du secteur ont recours à un nombre de fusion croissant.

Ainsi, ces derniers jours, on a déjà appris que Éco-systèmes et Récylum allaient prochainement fusionner. De la même manière, cette semaine a eu lieu l’officialisation du regroupement prochain entre Eco-emballages et Ecofolio, qui ont dévoilé leur avenir commun : l’entité Citeo.

Cette nouvelle structure entend révolutionner le recyclage, en optimisant ses coûts et en utilisant les technologies de pointe de la biologie.

Ce n’est pas un hasard si parmi les évolution programmées, figure la gestion des déchets électroniques. L’objectif est d’atteindre un recyclage de 65% de ces produits hautement polluants d’ici l’année 2020. Les entreprises ont ainsi déclaré que pour répondre à cet objectif “très ambitieux” il était nécessaire et “important de se rapprocher pour démultiplier [leurs] moyens”.

A titre d’exemple, un petit pays comme l’Île Maurice produit plus de 8000 tonnes de déchets électroniques par an…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.