Coca-Cola s’engage contre les plastiques

L’entreprise agroindustrielle promet 25% d’emballages réutilisables pour tous ses produits à l’horizon 2030. Une annonce saluée avec prudence par les acteurs de la préservation de l’environnement.

Coca-Cola s’éloigne du plastique à usage unique. Pas encore totalement, mais l’entreprise espère tout de même contenir le quart de ses boissons et autres produits dans des récipients davantage écologiques d’ici 2030. Il s’agira à la fois de bouteilles plastiques réutilisables ou consignées, de bouteilles en verre et même de fontaines à boisson, selon l’annonce du groupe intervenue jeudi 17 février.

Cela s’inscrit dans la continuité des actions entreprises ces derniers temps par la firme d’Atlanta pour réduire son empreinte carbone. Elle avait ainsi appelé à la mi-janvier, avec au moins 70 autres grandes entreprises, dont PepsiCo, à un pacte mondial prônant la réduction de la production du plastique. Une matière à forte teneur en pétrole dont les déchets se retrouvent bien souvent dans les océans avec des conséquences incommensurables sur la planète.

Ripoliner son image

Il s’agit par ailleurs d’une augmentation conséquente du volume actuel de ses contenants réutilisables estimé à 16% en 2020. Une année au cours de laquelle le fabricant de Coca a collecté 90% de ses ustensiles rechargeables en verre et en plastique selon les responsables.

L’objectif de la présente annonce, outre de réduire son empreinte carbone, vise à verdir son image très entachée auprès des écologistes et activistes du climat notamment. Ces derniers l’ayant régulièrement épinglé pour sa nature ultra-pollueuse. À titre d’illustration, Coca-Cola a bouclé en 2021, une quatrième année consécutive à la tête du palmarès peu glorieux des pires pollueurs au monde, selon le rapport annuel de la coalition mondiale Break Free From Plastic dont le dernier a été public en octobre. Pour parvenir à cette conclusion, le groupe dit avoir débarrassé 200 000 produits de marque Coca-Cola des plages de 45 pays à travers le monde. Soit un volume de déchets plastiques deux fois supérieur à celui de PepsiCo, deuxième pollueur sur la liste.

Vigilance

Il faut par conséquent pour la société américaine travailler à changer cette perception des acteurs du climat à son égard. D’autant qu’une majorité d’Américains est en faveur des politiques de réduction du plastique, à en croire un sondage de l’ONG Oceana publié mercredi 9 février et cité par Reuters.

Greenpeace et les autres organisations du même type sont ravies. Ils restent cependant vigilants quant à l’exécution de la nouvelle initiative anti-plastique de Coca-Cola.

Auteur de l’article : EcoloBizz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.