TOMRA accompagne Burkasan pour le tri de plastique

#PLASTIQUE #RECYCLAGE #TEMOIGNAGE

TOMRA Sorting Recycling conçoit et fabrique des technologies de tri optique pour les industries mondiales du recyclage et de la gestion des déchets. 7 400 systèmes ont déjà été installés dans 100 pays dans le monde entier. Comme par exemple, en Turquie, pour une application dédiée au recyclage des bouteilles. Reportage chez Burkasan, un des poids lourds dans le secteur.

BURKASAN UTILISE LES MACHINES DE TRI DE TOMRA RECYCLING DANS SA NOUVELLE USINE DE RECYCLAGE DE PLASTIQUE.

La nouvelle usine de recyclage du plastique de Burkasan, un investissement de 50 millions de TL, est très innovante : pour la première fois, une usine de recyclage en Turquie traite des conteneurs en plastique en mélange en utilisant les solutions de tri à base de capteurs les plus avancées de TOMRA Sorting Recycling pour obtenir d’excellents résultats dans la production de flocons de PET et de granulés de PEHD.

Encadré : L’usine équipée des machines AUTOSORT® et AUTOSORT® FLAKE de TOMRA trie 5 tonnes de déchets à l’heure, notamment du PET, du PEHD et du PP, ce qui permet de les remettre dans le circuit de production et de les réutiliser de manière économique.

En 2005, la réglementation sur les déchets d’emballage a été mise en place par le ministère de l’environnement.

Vedat Kılıç, président du conseil d’administration de Burkasan, explique : “Nous nous sommes fixés pour objectif de produire les meilleures matières premières à partir de déchets plastiques, en utilisant les machines de tri optique de TOMRA. L’équipement technologique est de la plus haute importance, c’est une condition sine qua non pour atteindre la qualité et la capacité de production que nous avons visées. Avec un niveau de pureté de près de 99 %, nous pouvons proposer nos produits aux grandes entreprises mondiales. Nous avons choisi de travailler avec TOMRA, le leader mondial dans la fourniture de solutions de tri de pointe à base de capteurs optiques”.

DÉVELOPPEMENT ET AUTOMATISATION DU SECTEUR DU RECYCLAGE EN TURQUIE

L’industrie turque produit environ 75 à 80 millions de tonnes de déchets par an. Coté déchets domestiques, chaque personne génère chaque jour l’équivalent de 1,1 kg de déchets. Par conséquent, la quantité de déchets domestiques est estimée à 33-35 millions de tonnes par an. Ces volumes d’ordures ménagères comprennent 7 à 8 millions de tonnes de déchets recyclables composés de métal, de verre noir, d’aluminium et de plastique, dont 1 à 1,5 % est constitué de PEHD.

PRÊT À TRAITER LES NOUVEAUX VOLUMES APPORTÉS PAR LA CONSIGNE

Estimant à 120 millions de TL ses investissements dans le secteur de la gestion des déchets au cours des cinq dernières années, le président du conseil d’administration de Burkasan, Vedat Kılıç, évoque la consigne obligatoire qui va arrive en 2021 : “Comme cette pratique va déclencher une augmentation rapide du taux de collecte des déchets dans notre pays, il est nécessaire de disposer d’installations de grande capacité, où les bouteilles de boissons collectées pourront être triées et recyclées. C’est pourquoi nous avons conçu notre nouvelle usine en tenant compte des exigences du système de consigne. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons préféré les machines TOMRA. Nous nous sommes projetés vers l’avenir avec ces investissements de haute technologie”.

DES PRODUITS DE QUALITÉ CONSTANTE

Vedat Kılıç explique que les bouteilles en plastique mélangées sont triées par des machines TOMRA en fonction de leur structure polymère : “Lorsqu’on utilise des méthodes conventionnelles, les bouteilles PET et PEHD sont transportés sur des bandes transporteuses et triés par des opérateurs, à la main. Cependant, il n’est pas possible d’obtenir en permanence la même capacité, la même qualité et le même coût de produit avec le tri manuel. En utilisant les trieuses à capteurs de TOMRA, les produits en PET et PEHD sont séparés des autres matériaux et ensuite triés par couleur. Le suivi de ce processus automatisé permet de générer des matières premières recyclées qui ont la même qualité que les matières premières d’origine. Ce processus automatisé de recyclage de bouteille à bouteille est réalisé pour la première fois en Turquie et nous permet de fournir des produits de haute qualité aux marques mondiales, qui mettent de plus en plus l’accent sur les critères environnementaux”.

PROCHAINS PROJETS : PRODUCTION DE GRANULÉS DE PET

Evoquant les perspectives d’avenir, Vedat Kılıç a déclaré : “Pour commencer, nous nous concentrons sur l’obtention de granulés de polyéthylène haute densité et la production de flocons de PET, mais notre objectif est de réaliser un investissement supplémentaire pour produire des granulés de PET. À moyen terme, nous prévoyons de parvenir à une valorisation “bouteille à bouteille”. Si le Codex alimentaire turc donne son accord, nous ciblerons la production de matières premières pour la fabrication de bouteilles en PET qui pourront également être utilisées dans le secteur des boissons”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.