Europe : Une taxe sur la viande pour le bien de l’environnement ?

Un groupe d’ONG néerlandaises a émis l’idée de mettre en place une taxe sur la viande en Europe. Une mesure qui permettrait selon eux de réduire de près de 3% les émissions de gaz à effet de serre en Europe. Un projet de loi a été présenté au Parlement européen mercredi 5 février 2020. Il prévoit l’entrée en vigueur de la taxe dès 2030.

Taxer la viande pour protéger l’environnement

L’objectif de cette taxe, selon les associations néerlandaises, serait de rentabiliser le coût environnemental de la viande. En effet, selon eux, le prix de vente de la viande, à l’heure actuel, est en dessous de ce que la production coûte à la planète. Afin de remédier à ce problème, les ONG proposent donc de taxer la viande en vue d’instaurer un “prix juste de la viande“.

Ces taxes seraient graduelles en fonction de l’impact environnemental de la production de chaque type de viande. Ainsi, dans la proposition de loi, 100 grammes de poulet seraient alors taxés à hauteur de 17 centimes. Dans le même temps, toujours pour 100 grammes, le porc serait alors taxé de 36 centimes et le bœuf de 47 centimes…

Si pour beaucoup de consommateurs, cette taxe s’apparente à un nouveau moyen de faire payer “le dernier maillon de la chaîne“, les défenseurs de la mesure précisent que les rentrées d’argent liés à cette taxe serviraient directement à l’économie des ménages et des agriculteurs. En effet, 50% des revenus générés seraient directement reversés aux agriculteurs. Une aide, estimée à 6000 euros par an en moyenne, leur permettrait d’engager une transition écologique, voire une reconversion. L’autre moitié de la taxe bénéficierait directement  aux consommateurs. Une partie servirait à baisser la TVA des fruits et légumes, tandis que le reste permettrait d’aider les ménages les plus modestes et financer des programmes d’aide à la faveur de pays en développement.

Pour l’instant, les eurodéputés sont plutôt sceptiques quant à la mise en place de cette mesure. Les députés français notamment, ont toujours en tête la revalorisation de la taxe carbone, celle qui avait grandement participé au départ du mouvement des gilets jaunes en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.