« Lundi vert » : les restaurants universitaires se réapproprient l’initiative

 

A partir du 14 octobre 2019, tous les restaurants universitaires de France mettront en place le « lundi vert ». Cette initiative, qui consiste à proposer aux étudiants un menu végétarien en option une fois par semaine, avait été lancée en début d’année par 500 personnalités de divers domaines.

« Le Lundi vert » fait son grand retour

En janvier 2019, deux enseignants de l’Université Grenoble Alpes, Laurent Begue-Shankland et Nicolas Treich, ont signé une tribune dans Le Monde pour l’instauration du « Lundi vert », un mouvement qui fait écho au « Meatless Monday » déjà institué dans plus de 40 pays. Cinq cents personnalités, artistes, sportifs, philosophes, députés ou défenseurs de l’environnement ont répondu à l’appel du « Lundi vert », incitant les Français à en faire de même. Le principe est simple : chaque lundi remplacer la viande et le poisson par des légumineuses, des fruits à coque, des fruits secs… Le but est de faire sa part pour le bien-être de la planète, des animaux et pour sa propre santé.

Mais deux mois plus tard, Le Figaro rapportait que les recommandations du « Lundi vert » n’avaient pas été suivies d’effet. L’une des raisons est que le jour choisi est mal adapté. «La majorité des boucheries de détail sont fermées le lundi » indique un éleveur au quotidien. Qu’importe, le concept a besoin d’une seconde chance. Il a surtout besoin que les futurs décideurs se l’approprient. C’est pourquoi, à partir du 14 octobre 2019, tous les restaurants universitaires de France vont mettre en place le « Lundi vert ». Ainsi, un repas végétarien en option sera proposé dans les Crous afin d’inciter les étudiants à modifier leur alimentation, en mettant un frein à leur consommation de viande ou de poisson.

400 000 et 500 000 repas servis dans les Restos U chaque lundi

Comme déjà indiqué, la cible étudiante n’a pas été choisie par hasard mais bien parce qu’elle se montre également plus sensible aux questions écologiques. Avec les lycéens, les étudiants sont les premiers acteurs de la lutte écologique, à travers notamment la « grève de l’école pour le climat », lancée par l’adolescente suédoise Greta Thunberg. Laurent Bègue-Shankland, co-initiateur du mouvement a toutefois précisé au site L’infodurable que l’idée du « Lundi vert » est de « proposer une option végétarienne(…) sans pour autant obliger les personnes à la prendre ». Le but étant de leur donner envie d’adopter un régime flexitarien à la longue sans pour autant « leur forcer la main ».

D’après France Inter, chaque lundi ce sont entre 400 000 et 500 000 repas qui sont servis dans les Restos U.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.