Allemagne : les énergies renouvelables devenues première source d’énergie du pays

 

Selon les derniers chiffres publiés par l’Institut Fraunhofer, fin juillet, les énergies renouvelables sont devenues la première source d’électricité en Allemagne devant les centrales à charbon et le nucléaire. Cette situation serait en grande partie due au fait que les conditions météorologiques étaient très favorables pour la production des énergies propres. 

L’éolien tire les énergies vertes

En Allemagne, les énergies renouvelables ont détrôné les énergies fossiles en 2019, a annoncé l’Institut Fraunhofer fin juillet. Plus exactement, la production d’énergie solaire, éolienne, de biomasse et hydroélectrique a représenté 47,3 % de la production d’électricité du pays au cours des six premiers mois de 2019, tandis que les centrales au charbon et des centrales nucléaires pesaient pour 43,4 %.

L’éolien constitue l’essentiel des énergies vertes avec un grand parc offshore appelé Arkona. Inauguré le 16 avril 2019, il est constitué de 60 éoliennes de 6 MégaWatts. C’est le plus grand parc éolien offshore implanté en mer Baltique.

On peut attribuer l’évolution des énergies propres en Allemagne, depuis une vingtaine d’années, à la loi sur les énergies renouvelables (EEG), réformée l’année dernière pour réduire leurs coûts auprès des consommateurs.

Premier pays exportateur d’électricité en Europe

L’Institut Fraunhofer note en parallèle la diminution de 15 % des émissions de CO2 en comparaison de l’année 2018 à la même période. Les scientifiques nuancent toutefois ces résultats par des conditions météorologiques favorables et des « événements liés au marché ». Les experts relève aussi que le nucléaire n’a pas été compensé par le charbon. Cette source d’énergie est donc toujours considérable malgré la volonté du pays de tourner la page. Aussi, le pays n’aurait pas abandonné le charbon pour la bonne cause. Il l’aurait fait pour des raisons financières. En effet, entre 2009 et 2013, le cours du charbon était en baisse sur le marché européen, mais la tendance s’est depuis inversée. Cette réorientation énergétique a permis à l’Allemagne de devenir un exportateur d’énergie à partir de 2009, mieux de devenir le premier pays exportateur d’électricité en Europe. La France, qui présente un retard considérable sur son objec­tif d’éner­gies renou­ve­lables pour 2020, est l’un de ses clients.

Objectif à court terme : 65% d’énergies vertes

L’Allemagne veut maintenant atteindre 65% de production d’énergies propres d’ici quelques années. Mais cela se fera par étape, avec notamment la fermeture progressive des centrales nucléaires d’ici 2022. Pour ce qui concerne le charbon le pays vise la diminution d’un quart de la production d’ici à 2022 puis une réduction supplémentaire en 2030 pour une sortie complète en 2038.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.