Taxe carbone : le gouvernement s’en remet à une « convention citoyenne » pour proposer des solutions

 

Réuni ce mardi à l’Elysée, le gouvernement a annoncé la mise en place éventuelle d’une « convention citoyenne », un groupe composé de 150 personnes tirées au sort. Ces citoyens seront chargés de proposer des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

Une taxe carbone est-elle une bonne ou mauvaise idée ?

Après l’échec de l’augmentation de la taxe carbone à l’automne dernier et la colère des gilets jaunes, le gouvernement s’est réuni ce mardi à l’Élysée pour un « conseil de défense écologique ». Il a été décidé de la mise en place prochaine d’une « convention citoyenne », un groupe composé de 150 personnes triées sur le volet. Ce groupe sera chargé de proposer des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. « On leur demandera de réfléchir : est-ce qu’on a suffisamment (de financements) pour accompagner la transition écologique, sinon est-ce qu’une taxe carbone est une bonne ou mauvaise idée et dans quelles conditions », a indiqué Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État au ministère de la Transition écologique. Interrogée un peu plus tôt par CNews, elle avait affirmé qu’on ne pouvait pas se permettre un éternel recommencement : « Je ne crois pas qu’on puisse se reposer la question comme on l’a posée précédemment, au gouvernement, au Parlement », a-t-elle dit.

Réduction des gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030

La décision du gouvernement d’augmenter la taxe carbone avait été suspendue en novembre 2018 puis annulée pour 2019 sous la pression des « gilets jaunes », qui continue de se rassembler dans toute la France. Le mouvement est non seulement la manifestation d’un éveil social, mais également d’un sursaut pro-environnemental. « La conscience du péril climatique progresse, de mois en mois, de jour en jour (…), simplement ce consensus croissant n’a pas son pareil du côté des solutions. On l’a vu sur la taxe carbone ces mois derniers », a souligné sur France Inter Thierry Pech, coprésident du comité de gouvernance Citoyenne pour la Transition écologique, le groupe de 150 citoyens. Il précise que le gouvernement souhaite qu’ils fassent des propositions pour réduire « d’ici à 2030 l’émission des gaz à effet de serre de 40 % par rapport à 1990 ». Thierry Pech ajoute que « Le gouvernement s’est engagé à répondre à ces propositions dans des délais relativement courts et à publier un calendrier de l’exécution ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.