Loire-Atlantique: Le Conseil d’Etat valide le parc éolien au large de Saint-Nazaire

 

Le Conseil d’État a validé vendredi la construction d’un parc de 80 éoliennes en mer, à 12 kilomètres des côtes de Loire-Atlantique. La juridiction rejette ainsi les recours déposés par des associations environnementales, qui étaient farouchement opposées au projet.

Un conflit démarré en 2016

Vendredi 7 juin, le Conseil d’Etat a validé le projet de construction du parc éolien de Saint-Nazaire, à 12 kilomètres des côtes de Loire-Atlantique. Longtemps bloqué par des recours en justice des associations environnementales, ce parc de 80 éoliennes devrait cette fois pouvoir se concrétiser, a annoncé la plus haute juridiction administrative française. Les associations déboutées par le Conseil d’Etat sont le Groupement des résidents pour la sauvegarde environnementale de La Baule et l’Association pour la protection du site et de l’environnement de Sainte-Marguerite.

Le 15 mai 2017, la cour administrative de Nantes, avait déjà rejeté la demande d’annulation formulée par les associations qui contestaient, en juillet 2016, l’arrêté pris en mars 2016 par la préfecture de Loire-Atlantique, autorisant l’installation et l’exploitation de ce parc au titre de la loi sur l’eau. La cour a estimé que « l’étude d’impact était suffisante, que l’enquête publique n’était pas entachée d’irrégularité ».

EDF Renouvelables et le conseil départemental local se réjouissent de la décision du Conseil d’Etat

Réagissant à l’issue favorable de ce litige, EDF Renouvelables a souligné dans un communiqué, par la plume de son PDG Bruno Bensasson, que « Cette décision du Conseil d’État confirme la robustesse du projet ». Le dirigeant ajoute que « L’arrêt rendu par le Conseil d’État va permettre à EDF Renouvelables et à (la société canadienne) Enbridge de poursuivre le développement du projet, en vue d’une décision finale d’investissement ». Pour sa part, Philippe Grosvalet, président du conseil départemental​ de Loire-Atlantique indique que « C’est évidemment une bonne nouvelle pour notre territoire, qui va pouvoir accélérer sa transition énergétique, et pour toute une filière, qui s’impatientait de pouvoir se lancer pleinement dans le grand bain ».

« le futur parc éolien fournira 20 % des besoins électriques de la Loire-Atlantique »

Le parc éolien de Saint-Nazaire fait partie des projets lauréats en avril 2012 du premier appel d’offres éolien en mer de l’Etat, attribué au consortium EDF Energies Nouvelles/Dong Energy Power/Alstom. D’une capacité totale de 480 mégawatts, il est prévu rentrer en activité d’ici 2021. Il doit comprendre 80 éoliennes de 6 mégawatts de puissance chacune, situées au large de l’estuaire de la Loire à une distance comprise entre 12 et 20 km du littoral.

Selon EDF Renouvelables « le futur parc éolien en mer de Saint-Nazaire fournira l’équivalent de 20 % des besoins électriques de la Loire-Atlantique »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.