Tchad : disparations inquiétantes de Rhinocéros

Sur les six rhinocéros noirs qui avaient été réintroduits au mois de mai 2018 dans le  le parc de Zakouma, au Tchad, seulement 4 ont survécu. Une très mauvaise nouvelle pour les défenseurs de la cause animale alors que cet animal est déjà dans une situation dramatique de menace d’extinction.

Mais que faudra-t-il donc pour que les pouvoirs publics du monde entier et les populations se mobilisent enfin pour sauver les rhinocéros.

Face à l’extinction programmée de cet animal mythique rien ne semble être mis en place de manière pérenne et profonde afin d’éviter cette perte incalculable pour l’humanité.

On sait que de très nombreux rhinocéros sont encore massacrés pour leur cornes en ivoire, qui permettent selon certaines croyances de redonner de la vigueur sexuelle à ceux qui la consomment en poudre.

Une tradition idiote qui va coûter l’existence de toute une espèce animale !!!

Pourtant, cette fois-ci les braconniers ne sont pas en cause, comme l’a expliqué l’ONG African Parks qui avait essayé de réintroduire les animaux. « Nous pouvons confirmer qu’aucun de ces rhinocéros n’a été braconné. […] La mauvaise adaptation des rhinocéros à leur nouvel environnement » serait à l’origine des décès des animaux. .

Il va falloir se faire à l’idée que nos enfants ne connaîtront ni rhinocéros, ni panda. et il faudra leur expliquer pourquoi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.