L’environnement prioritaire pour les ingénieurs

La sauvegarde de l’environnements semble enfin être devenue un enjeu de taille pour les entreprises et les ingénieurs sont de plus en plus emmenés à travailler sur ces problématiques cruciales.

Pendant des décennies, les entreprises ont pollué notre environnement sans se soucier des conséquences de leurs activités sur la planète.

Malheureusement, les dégâts sont là maintenant, et on ne peut plus faire la politique de l’autruche à ce sujet, tant les conséquences de la pollution impactent déjà de nombreuses vies humaines, détruisent des écosystèmes quotidiennement et menacent, à terme, la pérennité de la vie humaine sur la terre.

C’est pour cela que les états prennent peu à peu conscience du  problème et ont signé les accords de Paris, à la suite de la COP21.

Désormais les entreprises doivent investir pour polluer moins et leur ingénieurs sont sommés de trouver des solutions techniques à la crise environnementale, comme l’explique l’nseignante à l’Ecole des mines d’Albi, Patricia Arlabosse, qui précise que « le plan climat-énergie, à l’échelle européenne, prévoit une baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030. Toutes les branches sont concernées. Nos ingénieurs seront forcément confrontés à ces problématiques. »

Mieux vaut tard que jamais…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.